Patrice Fabre

France

Jeune étudiant dans les années 70, Patrice Fabre a voyagé en Inde et découvert les pierres précieuses…  Après quelques mois à Katmandou dans une communauté de joailliers, un joaillier parisien emballé par son travail lui commande des créations en or et en argent tout en lui donnant l’occasion d’apprendre à sertir, à souder etc… Il apprit alors à fondre de l’or dans un creuset, à le souder et petit à petit la fabrication du bijou est devenue une passion. En 1981, il installe son atelier à Paris.

L’idée de fabriquer un bijou comme on construirait une structure en béton armé, en coulant du béton autour d’une armature métallique, lui est venue lors d’un séminaire organisé par la compagnie De Beers pour définir de nouvelles tendances. En quelques mois, il mit en place une collection de boutons de manchette et de bracelets en utilisant cette technique et celle-ci reçut un accueil chaleureux du public.

En 1990, Patrice Fabre a remporté son premier International Diamond Awards avec un bracelet- manchette en or jaune et diamants s’inspirant du plafond rénové du Louvre. Il reçut un deuxième « International Diamond Award » en 1996, pour un bracelet en or blanc, une spirale mince et aérienne sertie de plus de 900 petits diamants. 

Il a également remporté le Tahitian Pearl Trophy en 2002, avec le collier « Zip », un collier de 5 rangs de perles fermé par une fermeture éclair sertie de diamants de couleur et de saphirs… Le début d’une collection de colliers sensuels et élégants, toujours différents.

Grand voyageur, sa passion pour les pierres précieuses l’a amené sur tous les continents, en quête de pierres qui lui «parlent», comme les tourmalines vertes, roses et rouges d’Amérique du Sud et d’Afrique ou les saphirs de couleur du Sri Lanka .