EXPOSITION EN COURS

AGATHE SAINT GIRONS : ENCHAINEE / DECHAINEE

Jusqu'au 30 Juin 2017

Comme toujours aussi prompte et enthousiaste à relever les défis, Agathe Saint Girons n’a pas hésité à se livrer à l’exercice de style proposé par la galerie : un concentré de nouvelles pièces exclusives et ce, en un temps record...

Dans la continuité du rythme imposé par la création d’une collection « Petit H » pour la maison Hermès, l’exposition d’une de ses pièces au Musée d’Art Moderne pour « MEDUSA, Bijoux et Tabous », la création d’un vase en hommage au 25ème anniversaire du « vase d’Avril » des designers Tsé-Tsé Associées, Agathe Saint Girons nous livre une série de bijoux, tous inédits, réalisés avec ses matières fétiches : Verre, Cuir, Métal et Pierre(s).

5 grands anneaux Agathe Saint Girons

Dans cette exposition « Enchaînée, Déchaînée », Agathe Saint Girons passe de colliers-chaînes grands formats à des anneaux librement interprétés, pendentifs ou bracelets. Le concept de "chaînes légères" ayant une signification et un impact particuliers pour l'artiste, ces bijoux témoignent de sa force vitale qui transforme ces chaînes en une ode à la vie.
Le cercle, forme essentielle, est omniprésent mais se fait bulle… d’eau, d’air, de son…

ENCHAINEE…. Colliers-chaînes, chevalières aux gemmes imposantes, bagues à saisir comme l’on prend son destin, en main… 

DECHAINEE… Un vent de liberté souffle ! Les « Gribouillis » se déclinent en couleur, les pendentifs se font ronds dans l’eau, les bracelets s’accumulent au poignet. Les bijoux tintent, les bulles s’envolent, transparentes, se démultiplient en rouge et noir, donnant une folle envie de jouer.


 

COULEURS !

 

du 24 mars au 13 mai 2017

PROLONGATION : jusqu'au 1er JUIN

 

Pour cette exposition, les créateurs jouent au " marchand de couleurs " avec une palette constituée de pierres, d’émail, de céramique, d’encres ou encore de tensions électriques…
Des bijoux aux couleurs qui claquent et annoncent le printemps.

Télécharger le communiqué de presse

 Exposition Couleurs

Ainsi John Moore teint l’aluminium et Florence Croisier anodise le titane. Agathe Saint Girons laque l’argent, tandis que Karola Torkos l’émaille. Esther Assouline et Yael Sonia jouent pour leur part avec des pierres aux couleurs pétillantes ou étranges, jamais trop parfaites, se démarquant des canons classiques de la joaillerie.

Voir les bijoux