L’opale ou plutôt les opales…  22 avril 2016

L’opale m’a toujours captivée. Petite, je regardais avec gourmandise les feux multicolores surgissant du fond laiteux d’une bague de ma grand-mère… Et cela, bien avant que Dior ou les grands joailliers de la place Vendôme ne la remettent en scène. Cette pierre si prisée des britanniques a été, jusqu’à récemment, bien peu utilisée par les joailliers français qui craignaient sa fragilité et la prétendait porte-malheur…

Aspect, légendes

Opale noble d'Australie

Opale noble d’Australie

« En elles, se trouvent le feu subtil de l’escarboucle et du rubis, l’éclat pourpre de l’améthyste, le vert marin de l’émeraude et toutes ces teintes y brillent, merveilleusement fondues ». Pline l’Ancien, Histoire naturelle du Monde. 77 après J-C.

Le nom de l’opale viendrait du grec opallios et du latin opalus qui signifient « observer un changement de couleur ». Mais pour d’autres, l’origine du terme opale viendrait du mot sanskrit  upala  « pierre précieuse »…

L’opale est connue depuis l’antiquité grâce au gisement de Czewenitza dans l’actuelle Slovaquie. Pline l’ancien lui a consacré plusieurs pages dans son « Histoire naturelle du monde » où il dit que « ceux qui ont classé les pierres précieuses, lui ont donné le nom et la gloire du plus haut prix. »
L’opale fut ensuite oubliée pendant des siècles et connut une nouvelle gloire sous le règne de la reine Victoria lorsque furent découverts les gisements d’Australie, dans le Queensland. L’opale est alors devenue la pierre emblématique de l’Australie. La reine en portait et en offrit en nombre.
Selon les légendes des Aborigènes australiens, le créateur serait descendu sur la Terre sur un arc-en-ciel, pour apporter un message de paix à tous les humains. « A l’endroit où son pied a touché la terre, les pierres sont devenues vivantes et ont commencé à étinceler avec toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ». Ainsi seraient nées les opales.

Caractéristiques :

L’opale est un minéral composé de silice hydratée de formule chimique SiO2, N H2O avec des traces de magnésium, calcium, aluminium, arsenic, potassium, et surtout fer… Sa teneur en eau est comprise habituellement entre 3 et 9 %, elle peut atteindre 20 % suivant les variétés.
Couleur : Toutes les couleurs, jeu de couleurs partiel à nul.
Système cristallin : amorphe; un ensemble en forme de rein ou de grain de raisin.
Dureté : entre 5.5 et 6.5 sur l’échelle de Mohs – donc pas très dure et facilement rayée.
Densité : 1.98 – 2.50
Indice de réfraction : 1.37 – 1.52  -un éclat doux.

L’opale peut se former à des températures relativement basses et se déposer dans les fissures de nombreuses roches, plus fréquemment cependant dans la limonite, le grès, la rhyolite, les marnes et le basalte.
Il existe plusieurs sortes d’opales, à l’aspect très différent. Les opales nobles  et les opales communes. Les spécimens les plus rares et les plus précieux (nobles) sont ceux qui renvoient des feux changeants et multicolores.

Les opales nobles
Bague Atoll d'Ornella Iannuzzi
Les opales nobles sont composées de minuscules sphères uniformes, régulièrement rangées et empilées. Dans les espaces entre ces sphères se trouve de la silice amorphe.

Origine des feux colorés de l’opale précieuse
La structure interne des opales nobles diffracte la lumière et l’opale offre alors des feux de différentes couleurs : blanc, gris, rouge, orange, jaune, vert, bleu, magenta, rose, vert olive, brun ou noir… De ces feux, les plus rares sont le rouge et l’orangé sur fond noir…

Structure de l'opale

Structure de l’opale – graphique Opalinda©

C’est seulement au cours des années 1960 qu’une équipe de scientifiques australiens a découvert la cause des interférences responsables du jeu de couleurs des opales. Le microscope électronique leur a permis de visualiser sa structure en petites sphères de gel de silice. Les sphères, arrangées dans des structures plus ou moins compactes, réussissent à disséquer la lumière sur son passage au travers de la pierre précieuse et à la transformer en toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, toujours nouvelles et toujours différentes.

La lumière blanche passe directement à travers les sphères, mais quand elle atteint la silice amorphe, elle est réfléchie sur plusieurs angles. Ces rayons de lumière diffractés peuvent faire apparaître toutes les couleurs du spectre et selon la tailles des sphères, certaines couleurs peuvent dominer. En effet, la taille des sphères détermine la longueur d’onde du rayon lumineux. Ainsi la couleur bleue apparaît là où les sphères sont les plus petites et à l’autre bout du spectre, des feux rouges apparaîtront à l‘endroit où les sphères sont plus grandes.
L’intensité et la brillance des couleurs résultent du degré d’uniformité de la taille des sphères et de la régularité de la structure. Parmi ces opales nobles, offrant des feux de couleurs variées, on distingue les claires, les noires et les opales boulder :

opale claireLes opales sont dites claires (light opals), quand leur « fond » est clair ou transparent.

opales noires

Les opales sont dites noires (black opals), quand leur fond est très foncé, comme ci-dessus.

Opale boulder

Enfin les opales « boulder », se présentent comme une couche d’opale assez mince sur la roche mère.

Parmi ces opales, la plus rare porte le nom d’opale arlequin, opale transparente à translucide avec des dessins de couleur semblables à des motifs en mosaïque.

Origine géographique :
Les opales proviennent à 90% d’Australie, mais depuis les années 1990, on a découvert des mines en Ethiopie, en particulier dans la région de Wello ou Wollo. 

Opales communes :

L’opale commune, aussi appelé potch, est opaque, rarement translucide et ne montre aucun jeu de couleur. Une large variété de noms est utilisée pour identifier les opales communes.

Parmi celles-ci, la variété la plus intéressante me paraît l’opale de feu, translucide à transparente, avec une couleur de corps jaune, orange, ou rouge.
Opale de feu Bien que le phénomène soit rare, elle occasionnellement offrir des feux verts. Elle est aussi appelée opale mexicaine ou opale de soleil et provient principalement de l’état de Queretaro au Mexique.

 

L’opale bleue du Pérou. C’est une pierre opaque, d’un beau bleu-vert qui provient du Pérou, de l’Orégon ou du Nevada aux USA.

Le cacholong, une opale blanc laiteux. Dont la maison Chanel a fait la jolie bague Camélia. Mais sa porosité rend sa couleur fragile et elle peut avoir tendance à se tacher.

Acheter une opale

Le jeu de couleur, la couleur du corps et la transparence sont les critères qui déterminent le prix d’une opale précieuse. L’intensité des feux peut les rendre extrêmement onéreuses.

Attention aux doublets et triplets dans lesquels une couche d’opale (trop mince pour être utilisée seule) est collée à une base noire (doublet) et éventuellement protégée par un capuchon de quartz transparent (triplet). Beaucoup de matériaux noirs sont utilisés jusqu’à de vieux disques vinyles !

Enfin, il est important de connaître l’origine d’une opale noble car les conditions d’entretien ne sont pas les mêmes pour les opales d’Australie et les opales d’Ethiopie.

Prendre soin d’une opale :

L’opale est l’une des gemmes les plus fragiles : elle est sensible aux chocs, aux cosmétiques, aux savons, aux produits ménagers et il faut éviter de la garder en manipulant tout produit chimique, voire en se lavant les mains.
Montée sur une bague, il faut lui éviter les heurts et les rayures.
L’opale d’Australie s’entretient en la plongeant dans de l’eau aussi souvent que possible. Elle pourrait d’ailleurs rester sans discontinuer dans l’eau ! Sans humidité, l’opale finit par “mourir”, c’est-à-dire se craqueler et perdre ses feux. Il faut donc la ranger dans une atmosphère humide, comme par exemple un sac plastique scellé contenant un coton ou un tissus gorgés d’eau.
En revanche les opales de la région de Wello en Ethiopie ne doivent pas être mises au contact de l’eau qui leur fait perdre leurs feux !

Collier or jaune, opales, perles et keshis

Boucles d'oreilles d'Ornella Iannuzzi

Bracelet manchette de Marianne Anselin