Muriel Laurent, invitée par Marianne Anselin  6 décembre 2013

L’exposition « ET + si Affinités », a la particularité d’être un passage de témoin de créateur à créateur, sans intervention de la galerie, qui a donné toute liberté à la première artiste (Agathe Saint Girons) exposée tout l’automne pour choisir un créateur à qui elle offre une vitrine, pendant un mois, à la condition d’expliquer son choix, et ainsi de suite 4 fois, pour toute la durée des « Circuits Bijoux ».

Agathe Saint Girons a initié ce « relais » en invitant Marianne Anselin le 13 novembre (voir photo ci-dessous). C’est maintenant au tour de Marianne Anselin de présenter Muriel Laurent qui exposera du 12 décembre au 14 janvier 2014.

Galerie Elsa Vanier : Agathe Saint Girons remet le témoin à Marianne Anselin

Le point de vue de Marianne Anselin
En invitant Muriel Laurent, Marianne Anselin propose d’offrir une vitrine parisienne à une artiste peu visible en France. Elle a choisi une créatrice issue comme elle de la HEAD (Haute École d’Arts et de Design – Genève) et dont elle respecte autant le travail technique que la recherche. Par ce choix,  elle poursuit le lien de générosité et de respect insufflé par l’exposition.
Voici le texte qui accompagnait sa proposition à la galerie : « Amie d’un ami ; amie d’une amie… Je suis le parcours de Muriel Laurent depuis quelques années : entre design et joaillerie ; une maîtrise technique évidente… Mais avant toutes choses, ses bijoux m’attirent pour leur étrange beauté.

Ses créations sont inspirées du monde organique végétal et de l’infiniment petit. Leur prolifération sur le corps nous surprend et permet une plongée dans ce qui constitue notre monde et nous-mêmes. Le thème central de son travail repose sur l’observation des liens paradoxaux que les hommes entretiennent avec la nature et les sciences ; Muriel Laurent garde pourtant la sagesse de traiter ce thème avec ironie, voire sarcasme et en en soulignant le côté parfois absurde. Un univers riche à partager… »

Des bijoux pour l’Être et non le Paraître
Après les bijoux tout en volume de Marianne Anselin,  la vitrine de « Et + si Affinités » de Muriel Laurent offre une vue «sous le microscope»… Inspirée de multiples observations de mousses et lichens sur les écorces, qu’elle perçoit comme des bijoux sur une peau, la créatrice travaille cette vision. Elle l’élargit, nomme ironiquement ses bijoux avec des termes semblant sortis d’un laboratoire et détourne les observations scientifiques pour servir son propos : « ce sont des bijoux de vie et à vivre, qu’ils prolifèrent ! ».
Néanmoins, le propos n’est pas que conceptuel. Muriel Laurent crée ses bijoux avec le souci de qualité que ses années en atelier de joaillerie lui ont enseigné. Elle aime sculpter la matière, explorer les différents métaux et n’hésite pas à recourir aux « nouvelles technologies ». Elle emploie des pierres comme l’étonnante ouvarovite qui fait écho aux mousses dont elle s’est inspirée, voire même des textiles.

Bijoux de Muriel Laurent à la galerie Elsa Vanier

Muriel Laurent a su faire la synthèse entre ses acquis techniques et ses recherches : une observation de la nature, le lien que notre corps entretient avec elle, en des expériences parfois mystiques, intenses et intimes.

Je me joins donc à Marianne et vous invite à découvrir l’univers de Muriel Laurent à partir du 12 décembre 2013, des bijoux « pour l’Être et non le Paraître ».

Muriel Laurent: Bagues Philotonis