EXPOSITION EN COURS


 

 

ESTHER ASSOULINE :


10 ans de création et d'exploration


Exposition du 31 mai au 13 juillet 2018

 

Esther Assouline collectionne depuis longtemps des objets du monde antique : fibules, perles et objets de parure acquis en salles des ventes. Un appel de ses origines méditerranéennes, dit-elle.
Elle couvait du regard ses acquisitions, les retournait encore et encore et mit longtemps à leur trouver une place dans ses bijoux.
Et puis, soudain, elle sut comment intégrer talismans et perles dans ses parures : ils seront montés intacts, comme l’aurait fait un orfèvre de l’époque des Ptolémée mais avec sa vision, sa sensibilité. Le cheminement se fit alors naturellement. Elle choisit des éléments déjà percés et commença à les intégrer à des chaînes d’or, dans un rythme dont elle a le secret…
Plus d’une vingtaine de bijoux, pièces uniques, essentiellement des colliers et boucles d’oreilles, ont été créés autour d’ornements antiques (Basse époque égyptienne - 664 à 32 avant JC). Ils racontent l’histoire du passage entre plusieurs mondes, une perception de la transmission et de l’universalité, la force du lien…
Cette exposition rassemble également de nombreuses autres pièces de la créatrice, bagues aux pierres habitées et aux couleurs acidulées, boucles d’oreilles romantiques, chaînes ultrafines et pendentifs aux motifs figuratifs et ciselés…

 

Exposition Esther ASSOULINE

 

Esther Assouline work in progress



APESANTEUR

DU 21 MARS au 20 AVRIL 2018
PROLONGATION jusqu'au19 MAI

 


Un diamant accroché à un nuage, une chaîne épaisse qui se révèle légère, un pendentif à l’allure de bouée qui coulerait à pic, certains bijoux semblent gonflés à l’hélium et d’autre lestés.
Les créateurs brouillent les pistes…
C’est un plaisir de se laisser surprendre, de découvrir un poids étonnamment différent de la perception qu’on en a et par la même occasion, d’interroger l’idée du précieux.
La galerie met en scène ces bijoux trompe l’œil, dès le 21 mars, avec la complicité de 5 créateurs européens. 

Bijoux de : Gitte Bjorn (Danemark), Kim Buck, (Danemark),  Metylis, (Fr), Fabrice Schaefer, (Suisse), Céline Sylvestre, (Fr)


2018 exposition Apesanteur bagues Metylis et Fabrice Schaefer

Légende : Bague "Nébuleuse", or jaune, papier Hodomura et diamant taille rose, pièce unique, Métylis ; bague "Pur et Dur", titane et diamants, Fabrice Schaefer.

  

Gitte Bjorn  
Gitte Bjorn, pendentifs

Orfèvre depuis 1990, Gitte Bjørn crée des pièces étroitement liées au corps. Depuis quelques années, ses bijoux laissent place progressivement aux objets et aux sculptures. Son goût pour la manipulation du métal est le dénominateur commun de son travail, quelque soit la technique qu'elle utilise ou le thème qu'elle étudie.

Après une période d’apprentissage, Gitte Bjørn a suivi les cours de l’Institut des métaux précieux, « The Goldsmith Academy, Copenhagen » dont elle est sortie diplômée en 1993.

Les pièces que j'ai choisies pour cette exposition évoquent pour moi gourmandise et bienveillance.
Les expressions narratives, la forme et l’éclat racontent une histoire d’abandon et d’insouciance…

Bagues et pendentifs, "Love sounds", argent et maillechort  

Kim Buck

 

L’ingéniosité et l'humour s’effacent parfois derrière le design de bijoux à la forme pure. Ceci est frappant dans les bijoux Kim Buck. On est d'abord séduit par leur forme puis d’autres qualités se dévoilent comme dans une belle histoire d’amour.
Né en 1957, Kim Buck est un orfèvre et joaillier de renommée internationale. Installé à Copenhague, au Danemark, il est professeur en Suède et à Nanjing en Chine.

La série "Inflated" est une sorte de réflexion sur son art porteur d’un message et nécessitant une grande technique. Les anneaux sont faits de fines feuilles d'or qui ont été soudées puis véritablement gonflées à l’air chaud, aussi fou que cela puisse paraître ! Lorsqu'ils sont portés, les anneaux vont être cognés et déformés et, avec le temps, perdront de leur volume...

 

 Kim Buck pendentif Inflated
   Un pendentif de la collection "Inflated", or fin sur cordon de coton

Métylis

 Bague Nébuleuse par Metylis, or diamant, papier Hodomura

METYLIS est le nom dont la créatrice Marie Grimaud a baptisé ses créations joaillières. Évoquant le mélange, le métal et le métissage, invoquant la chimie et même l’alchimie, Métylis nous invite dans un univers poétique et organique…

"Nébuleuses" est née d’un besoin de blanc et d’une envie de créer un monde imaginaire empreint de légèreté et de mystère », explique la créatrice. Elle a d’abord élaboré le collier comme une architecture puis les bagues, petits univers oniriques faits de papier et de diamants posés sur un anneau en or jaune ou blanc. 

Le papier de la Collection Nébuleuse :
Sensuel, doux et tiède, le papier enveloppe, dévoile, ou cache le corps comme une seconde peau. Il se pose en douceur sur l’épaule, autour du poignet, au creux du cou … En fonction des volumes, des creux, des rondeurs et des plis, celui-ci change d’allure pour devenir tantôt écorce vivante et douce, tantôt formation minérale conquérante ou encore carapace fière et forte qui fusionnent avec le corps.

 Bague Nébuleuse n°2, or jaune, diamant taille rose, papier Hodomura

 

Fabrice Schaefer

 

Surnommé le « seigneur des anneaux », Fabrice Schaefer avoue une fascination pour ce bijou qui allie la force de sa symbolique, sa proximité avec la peau et l’exigence technique de sa réalisation. Privilégiant plus que tout la dureté et la puissance du métal, il travaille la matière avec passion, associant les métaux pour leur contraste afin d’évoquer une nature autant minérale que végétale. 

 Fabrice Schaefer, bague Pur et dur, titane, diamants
   Bague  "Pur et dur", titane forgé, anodisé, diamants
 

Céline Sylvestre

 
Céline Sylvestre, broches aimantées, "poids", fer, argent massif  

Céline Sylvestre  s’intéresse à ce que notre corps « porte » en termes de mémoire individuelle ou collective. Nous naissons avec une histoire et celle-ci peut avoir un poids. Ce poids est essentiel dans notre construction, il peut nous fragiliser ou nous rendre plus fort.

Ses parures s’adressent au corps dans sa fonction noble de réceptacle et lieu de passage sacré qui porte à la fois la mémoire de notre passé et celle en devenir.

   

 

 

 

 








L'Hiver en Filigrane

jusqu'au 20 MARS 2018

 

collier Niessing, boucles oreilles Jean Grisoni, bague Jo Hayes-Ward

Créateurs :
Marianne Anselin, Esther Assouline, Hélène Courtaigne Delalande, Florence Croisier, Ambroise Degenève, Nathalie Dmitrovic, Marine Dominiczak, Karen Gay, Jean Grisoni, Jo Hayes-Ward, Josef Koppmann, Patricia Lemaire, John Moore, Caterina Murino, Niessing, Laurence Oppermann, Philippe Ratinaud, Agathe Saint Girons, Fabrice Schaefer, Annie Sibert, Yael Sonia, Martin Spreng, Claire Wolfstirn.


 

Exposition des bijoux de Caterina Murino et des créateurs permanents de la galerie

du 24 novembre au 30 décembre 2017

Hiver en filigrane - bijoux de Caterina MurinoCaterina MurinoPour cette exposition, les créateurs de la galerie font une petite place aux bijoux dessinés par Caterina Murino, une créatrice qui renouvelle l’art du filigrane avec quelques artisans de Sardaigne, son île natale.

 

Pour plus d'informations, consultez les actualités de la galerie.

 

TITANESQUE

du 5 octobre au 23 novembre 2017

Exposition Titanesque, Gallery Elsa Vanier

Le titane est un métal noble, attendu dans l'industrie et maintenant en haute joaillerie où il est en général caché sous des pavages de diamants ou de saphirs mais bien peu dans le domaine du bijou contemporain, du bijou d'auteur où l'important est l'expression personnelle d'un artiste.

J’ai donc le plaisir de vous faire découvrir les créations très variées de 12 bijoutiers ou joailliers, des mélanges de couleurs insolents, des bijoux aux volumes extravagants, certains légers comme des plumes, d’autres pesants comme du plomb, des pièces aux formes organiques et d’autres à l’allure industrielle, des bijoux très ordonnés et d’autres très indisciplinés.

Le titane fut forgé, fondu, oxydé, martelé, étiré, entaillé, anodisé et pavé de diamants et même soudé.
Dans tous les cas, il s’est soumis aux exigences, à l’audace et à la persévérance de créateurs qui, je crois, méritent toute notre admiration.

Partenaires de l'exposition Titanesque, Galerie Elsa Vanier

Créateurs : Marianne Anselin, Florence Croisier, Laurent Diot, Nathalie Dmitrovic, Karen Gay, Roland Kawczynski, José Marin, Meghan O’Rourke, Agathe Saint Girons, Fabrice Schaefer, Vanessa Williams, Claire Wolfstirn
Du 5 octobre au 23 novembre 2017 de 11 am à 7 pm, de mardi à samedi

Marianne Anselin

Collier landscape en titane, Marianne Anselin  

« Forgeant déjà l’argent et le fer, je voulais depuis longtemps relever le défi du titane réputé rude à forger et travailler sur des barres épaisses, ce que permet la légèreté de ce métal. Une fois forgé, le titane m’a surprise en prenant un aspect proche du bois et de la pierre, j’ai pu alors créer des lignes de couleur en patinant certaines arêtes à la flamme, transformant le bijou en paysage. »

Voir les créations de Marianne Anselin

Collier «Landscape 1», titane, or jaune, kevlar  

Florence Croisier


«Je me suis intéressée au titane dès 2002. Ce métal me permet d’explorer les façons de parer le corps dans un esprit sculptural et contemporain. En interagissant avec les volumes, les couleurs et les mouvements du corps, le bijou devient un véritable complément soulignant un trait de caractère ou une sensualité déjà présente ».
«Le titane m’intéresse pour sa légèreté, ses propriétés anallergiques, sa forte résistance et aussi pour cette propriété de révéler grâce à un procédé technique, des couleurs qui lui sont intrinsèques.»

Colliers Virginia Creeper, Florence Croisier

Voir les créations de Florence Croisier

Colliers Florence Croisier 2015, titane et or jaune
  Colliers «Virginia Creeper», 2015, titane et or jaune

Laurent Diot

 Bracelet manchette «Fuel my fire»,  Laurent Diot

«Ma rencontre avec le titane a été une révélation et il est devenu rapidement mon matériau fétiche. C’est un métal que j’ai dû apprendre à apprivoiser et qui joue de la lumière avec magie.
J’enrichis son large éventail de couleurs chatoyantes et hypnotiques par un effet de surface effectué au laser, point par point. Ces effets sont devenus ma signature. »

Bracelet manchette «Fuel my fire», titane  

Nathalie Dmitrovic

« Quelle fierté d'avoir réussi au bout d’un parcours plein d'embûches ! Je suis heureuse d’avoir persévéré dans mon idée de créer une bague puissante et voluptueuse au volume qu’aucun autre métal n’aurait permis. Ce métal ardu et peu connu fut une belle découverte. »

Voir les créations de Nathalie Dmitrovic

 Bague  «Enlace-moi», Nathalie Dmitrovic
  Bague «Enlace-moi», 2017, titane

Karen Gay

 Bague  «Lune» Karen Gay

« Cette exposition a été pour moi l’occasion de retrouver un métal paradoxal et mystérieux travaillé pendant mes études, mais en l’appréhendant avec une expérience et une dextérité qui autorisaient une approche très ludique. Sa très haute résistance à la chaleur m’a permis de le « capturer » dans une fusion d’argent et d’or fin, piégeant ainsi ce métal réputé impossible à souder. »

Voir les créations de Karen Gay

Bague «Lune», titane, argent, or fin, saphirs, diamant  

Roland Kawczynski

« Forgotten Garden a été ma première collection de bijoux en titane, inspirée d’une promenade dans un jardin à la nuit tombée. Ces nouvelles pièces offrent la suite de cette promenade nocturne : c’est la fin de l’été, les fleurs des arbres laissent place à de petits fruits ; les premières gouttes de rosée perlent sur les feuilles, lesquelles dissimulent des insectes venus s’y cacher.Le titane me permet de retranscrire les couleurs des plantes éclairées par quelques rayons de lune.»

 Collier / necklace «Aulne» Roland Kawczynski
  Collier «Aulne», titane, argent massif, saphirs de couleur

José Marin

 Bracelet manchette «Monstruos en fila», José Marin

« Mes bijoux ont souvent des formes étranges et pourtant vaguement familières car j’aime interpeler sur la réalité de ce qui est observé. J’aime forger le métal et j’ai dû inventer de nouvelles techniques pour le titane. Mon goût pour la couleur, lié sans doute à mon caractère méditerranéen est rassasié par la palette de couleurs offerte par l’anodisation. En anodisant le titane, je transforme mon désir en réalité ! Enfin, sa légèreté et sa dureté permettent de créer des bijoux volumineux et pourtant agréables à porter. »

Bracelet manchette «Monstruos en fila», titane, or jaune, fil d’acier  

Meghan O’Rourke

« Dès l’instant où j’ai découvert comment anodiser le titane, j’ai été happée ! Ma fascination pour les couleurs et les effets d’optique que l’on peut obtenir avec ce métal ne se tarit pas. Je ne cesse de découvrir de nouvelles propriétés, de nouveaux effets de surface que j’aime explorer… Le titane est dur et flexible, il ne peut être soudé et cela vous oblige à élaborer de nouvelles techniques de construction et d’assemblage pour vos pièces.»

Voir les créations de Meghan O’Rourke

 Broche «Pods lantern», Meghan O’Rourke
  Broche «Pods lantern», titane, argent massif, saphirs de couleur

Agathe Saint Girons

 Pendants d’oreilles «Gribouillis», Agathe Saint Girons

« J’aime manipuler les métaux depuis toujours, les sentir en osmose avec mon geste. Un nouveau venu me livre sa personnalité et je vais de surprise en surprise : au premier abord et contrairement à sa réputation de rigidité, le fil de titane est un peu trop souple à mon goût, puis il réagit soudainement à mes gestes par une tension et une réactivité étonnantes... Enfin, grâce à l’anodisation, j’ai eu le plaisir de jouer avec un arc-en-ciel de couleurs pour dialoguer avec les feux des opales.»

Voir les créations d'Agathe Saint Girons

Pendants d’oreilles «Gribouillis», 2017, titane  

Fabrice Schaefer

« Pour les pièces que j’appelle « Fleur de peau », je joue avec les oppositions. Contraste des matériaux - solidité du titane, malléabilité de l'or et de l'argent. Contraste des couleurs et des surfaces. Contraste des formes et des volumes. Le squelette de titane - sombre, solide et mystérieux – est recouvert de membranes d'or ou d'argent. Il en résulte des motifs tracés secrètement par la superposition de métaux, tels des peaux qui s'épousent. »

Voir les créations de Fabrice Schaefer

 Bracelet manchette «Fleur de peau» et Bagues, Fabrice Schaefer
  Bracelet manchette «Fleur de peau», titane, argent massif ; Bagues, titane, péridots

Vanessa Williams

 Collier et Pendants d’oreilles /earrings «Washer» Vanessa Williams

« Alors que je travaillais sur une série appelée "Cloud", j’ai combiné argent et titane car ce dernier peut prendre la couleur bleue du ciel du Queensland… L’étape suivante est née des limites du matériau qui m’a poussée vers des formes plus minimales et c'est alors que le matériau a commencé à dicter mes conceptions. Une autre limitation que je me suis imposée a consisté à minimiser les déchets, car le titane est difficile à recycler et impossible à fondre, j’utilise donc désormais beaucoup de formes préfabriquées.»

Collier et Pendants d’oreilles «Washer», titane et acier inox  

Claire Wolfstirn

« Le titane est un métal que je souhaitais expérimenter depuis longtemps, sa légèreté me permettant d'envisager des pièces plus volumineuses. Ce fut un défi de créer de fines entailles dans le titane mais j'ai pu concevoir ces nouvelles créations en continuité de mon travail de découpe et de mise en couleur à la flamme, pour des effets aléatoires et maîtrisés. Ces nouveaux bijoux sont issus d'une réflexion sur les assemblages et les superpositions, inspirée par la visite d’un cairn, assemblage de dalles de pierres, très graphique. »

Voir les créations de Claire Wolfstirn

 Pendants d’oreilles  «Cairn 2», Claire Wolfstirn
  Pendants d’oreilles «Cairn 2», 2017, titane et or jaune

Télécharger le communiqué de presse